Une définition par Mallarmé

Written by Gregory Haleux

Dans l’Intermédiaire des Chercheurs et des Curieux du 30 mai 1908, on peut voir le Poète désemparé :

 

Je lis dans la Vie heureuse, 8 avril, cette définition de l’Amour, attribuée à Stéphane Mallarmé :

L’amour, c’est l’assonnance de deux sororellées âmes dans la splendorisation de l’éthérisme.

MALLARMÉ

Je serais reconnaissant à quiconque me pourrait donner l’origine de ce « texte ».

FRANCIS VIELÉ-GRIFFIN.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *